Page Blanche

Je se faufile entre deux pages.
Je se regarde dans la page blanche, la page de garde, et l’intérieur d’une couverture.
Je se frictionne avec les mots, se gratte le dos contre une agraphe, prends toute la place sur une pleine page et se prélasse sur la plage blanche, rabat la couverture à soi, s’endort dans le silence, des mots écrits, des mots qui crient en capitale qui capitulent qui capitonnent et qui tapissent les murs de bois, de papier de soi
Je se laisse glisser d’une ligne à l’autre
pour s’étirer, Je s’étale en une tartine d’idées.
Je se laisse tripoter par trois petits points
Je ne va pas plus loin
referme le livre puis y revient. Je se redécouvre enune question, trouve le temps long, saute deux trois pages, plonge dans l’index, se noit dans les commentaires, décide de disparaitre en page 24.
note de bas de page : Je se cache là, guette son lecteur, l’attrape au vol, s’accroche à lui, l’agrippe très fort: « Je est un autre!! »
étoile, astérisque, page de sommaire. le livre baille et se feuillette, Je cours et flippe, d’une page à l’autre, s’accroche au numéro
« coucou regarde moi! »
« Je est là!! »
« Je t’intéresse, Je te regarde et Je te parle! »
Mais Je s’épuise, à trop parler, Je se repose, prend la poussière en haut de l’armoire, sur l’étagère.
Je n’est plus là. je est passé, un peu fané, Je peu regardé, Je s’évapore, au gré de l’encre et du papier.
Je se détache à plein feuillets, Je abandonne, se laisse aller
Je broie du noir
dans un nouvel encrier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s