latence

Elle entre dans la pièce

silence et couche de poussière

(Souvenir de contes et de légendes anciennes)

personne n’habite là.

déception

ou perfection.

elle voulait cela : mettre loin les hommes

enfin les autres

elle pense hommes

elle entend humains

ces jours ci les femmes aussi la péniblent.

 

Fatigue du chemin.

Elle pose ses affaires.

C’est le moment où elle devrait penser “enfin seule”

 

Elle soupire par habitude

Se ravise

respire plutôt

 

personne en vue pour la voir

 

Alors oui là elle peut dire

 

“Enfin seule.”

 

Le manteau tombe souplement sur le bois, soulève un nuage de poussière

 

Elle tousse rit peste

et ne fera pas le ménage demain.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s